Tibet interdit

Audrey – Paro (Bhoutan) – le 28 décembre 2009

C’est vrai, la plupart du temps nous aimons raconter ce qui nous surprend agréablement dans notre voyage. Peut-être cela peut paraître naïf parfois mais il est plus agréable de se souvenir des bons moments que des mauvais. Ce blog est un moyen d’exprimer nos émotions sans chercher à être exhaustif, nous l’assumons ainsi. Nous n’en perdons pas notre regard critique pour autant. J’ai donc des observations et réflexions à partager avec vous à propos du Tibet.

Je sors du contexte du village tibétain où nous avons passé 8 jours. En effet ce village se trouve dans la province du Qinghai, c’est-à-dire à l’extérieur de la Région Autonome du Tibet, et ne subit donc pas le même type d’oppression (même si elle n’est pas complètement inexistante…).

Je n’ai jamais autant ressenti la présence militaire que dans le centre historique de Lhassa. Au milieu des pèlerins venus parfois de très loin en train ou à pied pour se prosterner devant les temples bouddhistes, il suffit de lever la tête pour voir quelques gardes sur le toit des maisons ou des caméras dans les rues. Gare au touriste qui les prendra en photo ! Ces gars là ne sont pas là pour plaisanter ! Le contraste est flagrant entre la foi des Tibétains et la domination chinoise.

Lhassa (38).jpg

Lhassa (151).jpg

Comme tous les touristes allant au Tibet, nous avons été obligés de payer un tour touristique. Aucune visite de monastère ne peut être faite sans notre guide et la plupart d’entre eux sont sous écoute. Notre guide, bien que Tibétain, est obligé de coller à la version historique chinoise, de taire ses idées et d’appliquer la censure chinoise : pas de discussion avec des tibétains (civils ou moines), explications limitées sur les lamas exilés.

Même en se disant qu’on n’a peut-être pas tous les éléments, que depuis la France on peut difficilement juger… la réalité fait froid dans le dos. Notre très court passage en Inde nous a permis de lire un poster sur l’oppression chinoise au tibet. Des images dignes de Paris Match ! C’est affligeant de voir ce peuple, qui aspire à tant de tranquillité se faire coloniser par le Géant Chinois. Comment peut-on gouverner un aussi grand pays en conservant les différences culturelles de chaque région ?

Nous venons d’arriver au Bhoutan pour 8 jours un peu particuliers entre visite dans un village et discussions dans les villes sur la politique locale. Je crois entrevoir ici ce que pourrait donner un Tibet véritablement autonome : un pays paisible, riche d’une nature luxuriante et d’un peuple vivant dans la simplicité.

Comment peut-on imaginer la suite pour le Tibet ? Une perte totale de l’identité tibétaine pour rentrer finalement dans le rang ? Un révolte, une de plus, qui aboutirait à autre chose qu’un bain de sang ? La demande du Dalai Lama de vivre en paix avec les chinois est bien-sûr majoritairement suivie, mais ne contente pas la jeune génération. On sent la peur, la résignation, parfois la haine.

Enfin, cette culture tibétaine nous a époustouflés : tant sur le plan religieux que celui humain. Je vous invite donc à vous y rendre… mais dépêchez-vous !

Photos ici

2 réponses à “Tibet interdit”

  1. GRENIER FRANCOIS dit :

    je m’adresse à Guillaume parceque je connais un peu plus sa grande sensibilte aux choses de ce monde , dans votre approche intimiste de ces peuples , avez vous l’occasion de vous rendre là ou ils sont soignes (dispensaires hopital ou autre lieux de soins ) la qualité des soins en dit long sur la gouvernance d’un pays
    à bientot sur votre site

    françois

  2. Narber dit :

    Connaitre d’autres « mondes », d’autres civilisations, d’autres façons de vivre, c’est toujours avoir la possibilité d’une comparaison, de développer son esprit critique par rapport à une autre, ou d’autres réalités. Ce fameux proverbe anglais de l’herbe plus verte chez le voisin ne tient pas toujours la route quand on va justement dans le pré du voisin. L’ouverture vers l’autre permet d’autant plus l’introspection et la possible remise en cause de nos certitudes. Combien de français pensent etre dans le pays le plus liberticide du monde ? Et ça ne date pas d’hier, je me souviens meme d’une émission, il y a bien 20 ou 25 ans, où certains français bien-pensants déchiraient leur carte d’identité en direct pour protester contre le régime policier français..!! Votre éclairage est absolument interessant, mais là où je suis malheureusement un peu dubitiatif (ou blasé, ou déçu, désappointé, dirait Zorg), c’est qu’il est excessivement difficile de transmettre cette somme d’informations reçues quand on revient, en gros c’est toute la différence entre voire un documentaire à la télé et vivre sur le terrain 24h/24…
    Mais finir mon commentaire sur une note désabusée serait du plus mauvais gout pour une année qui commence, donc tels les 3 mousquetaires (puisque vous etes 4), pourfendez le monde, il vous appartient !!
    Felice anno nuovo !

    Narber

Laisser un commentaire