Archive pour avril 2010

Accueil et intégration en pays Dogon

Vendredi 30 avril 2010

Nounou (71).JPG

[12 ème village d’étude pour les membres de Dialogue sur Terre : Nounou, petit village traditionnel du Mali, à l’est de Bamako, au coeur du pays Dogon.]

Ouagadougou – Le 23/04/10Audrey

A peine les petites maisons de terres et pierre sont-elles visibles à l’horizon que déjà une foule de villageois accourt à notre rencontre. De sourires en poignées de mains, sur fond de chants et de tirs de fusils, nous nous laissons entraîner au cœur des ruelles étroites. (suite…)

Les mains dans la bassine

Mardi 27 avril 2010

Kabadio (128).JPG

[11ème village pour l’équipe de Dialogue sur Terre, à Kabadio, au Sénégal, dans la région de Casamance]

Ouagadougou – le 24 avril – Ludo

Au Sénégal, et en particulier à Kabadio, l’art de la table est quelque peu différent de celui de la France.

(suite…)

Profs de théâtre en déroute…

Lundi 26 avril 2010

Kabadio (Casamance, Sénégal) – le 25 avril 2010 – Mariette

Pour la première fois du voyage, nous avions une « mission » à accomplir dans le village où nous vivons (Kabadio) : celle d’aider la troupe de théâtre Bon Esprit à se structurer et à progresser en théâtre. Donc pendant 3 semaines nous nous sommes improvisés profs de théâtre, et nous sommes allés de surprises en surprises avec ce groupe de jeunes ados sénégalais…

(suite…)

La magie de la danse

Jeudi 8 avril 2010

Kabadio (222).JPG

[Premier village africain pour l’équipe de Dialogue sur Terre à Kabadio, petite ville de 3500 habitants en Casamance (Sénégal) à moins d’1h à pied de l’océan.]

Le 18/03/10 – Kabadio – Audrey

Dans le village de Kabadio et plus généralement au Sénégal (voire en Afrique), la danse et le chant ont des significations qui dépassent largement le stade sportif ou artistique. Chaque rythme est lié à une ethnie ou un évènement particulier (fête, rituels religieux), mais ce qui m’a le plus marqué est l’engouement généralisé chez les jeunes filles dès qu’un son retentit : les dos se cambrent, les bras se lèvent et les jambes bondissent dans les airs. Ma petite expérience de danse africaine en France ainsi que mon plaisir plus général de danser me permettent d’apprécier ces instants de fêtes improvisées.

(suite…)