Archive pour la catégorie ‘2 – Mali’

Sécheresse et initiatives au Sahel

Lundi 31 mai 2010

Cotonou, mai 2010 – Mariette

Dans les pays du Sahel, les habitants doivent faire face depuis 40 ans à un dérèglement climatique très net. La sécheresse sévit depuis les années 1970, bouleversant les paysages et les modes de vie traditionnels qui étaient encore auto-suffisants il y a une génération grâce à l’agriculture familiale. Dans deux villages que nous avons visités, Nounou en pays Dogon (Mali) et Manogo dans la commune de Gompomsom chez les Mossi (Burkina Faso), les hommes ont été contraints d’adapter leurs traditions pour continuer à vivre dans cet environnement qui a évolué.

(suite…)

Les piles de Nounou

Mardi 11 mai 2010

Nounou (193).JPG

Nounou (Pays Dogon, Mali) – avril 2010 – Guillaume

Notre projet a principalement vocation à aller trouver des idées intéressantes dans les modes de vie traditionnels en Asie et Afrique, pour les faire partager en France à notre retour. En Afrique, il m’est apparu évident que nous pouvions également apporter beaucoup aux habitants qui ont des besoins, pour concrétiser notre volonté d’échanger, au-delà du seul partage de culture et de moments passés ensemble.

(suite…)

Balade à Nounou

Lundi 10 mai 2010

Nounou (224).JPG

[12 ème village d’étude pour les membres de Dialogue sur Terre : Nounou, petit village traditionnel dogon, au Mali]

Ouagadougou – le 6 mai – Ludo

C’est le matin. Vers 7h, nous descendons du toit où nous avons dormi, à l’aide d’un tronc d’arbre taillé en escalier. Il fait bon. C’est seulement dans les dernières heures de la nuit que la fraîcheur nous a fait rentrer dans les draps.

(suite…)

Accueil et intégration en pays Dogon

Vendredi 30 avril 2010

Nounou (71).JPG

[12 ème village d’étude pour les membres de Dialogue sur Terre : Nounou, petit village traditionnel du Mali, à l’est de Bamako, au coeur du pays Dogon.]

Ouagadougou – Le 23/04/10Audrey

A peine les petites maisons de terres et pierre sont-elles visibles à l’horizon que déjà une foule de villageois accourt à notre rencontre. De sourires en poignées de mains, sur fond de chants et de tirs de fusils, nous nous laissons entraîner au cœur des ruelles étroites. (suite…)